Isoler votre maison vous-même

isolation-toit

Vous avez envie d’une maison saine et économique ? L’isolation est la clé de voûte. Elle permet en effet de réduire de manière considérable tous vos besoins en chauffage. Mais bien sûr, il existe plusieurs configurations d’isolation. Chaque projet d’isolation mérite donc une attention particulière.

maison-bio

L’isolation thermique de vos murs

               Pour commencer, vous devez d’abord choisir l’isolant que vous utiliserez. Vérifiez l’emballage et voyez la résistance thermique R (efficacité de l’isolant). Comme c’est un mur, prenez au moins un R supérieur ou égal à 2.5. Cet isolant peut être soit placé entre les murs existants et la nouvelle cloison soit collé au dos de la plaque de plâtre. Vous pouvez aussi choisir un isolant constitué de panneaux de polystyrène extrudé, de laine animale ou végétale, minérale. Quoique vous choisissez, assurez-vous toujours qu’il soit certifié Acermi.

               Après cela, vous devez mesurer les pièces que vous souhaitez isoler. Reportez ensuite ces mesures sur vos plaques d’isolant. Surtout, faites bien attention aux découpes et aux éléments en relief. Vous aurez le choix en fonction du type d’isolant que vous choisissez : soit faire des ouvertures pour passer les canalisations externes soit cacher les canalisations en ménageant l’espace dans l’épaisseur d’une laine de verre.

               Procédez ensuite à la pose. Pour cela, vous devez appliquer les gros plots de ciment-colle au dos de vos panneaux. Mettez deux petites cales d’environ 1 cm devant votre mur. Mettez la base du panneau au pied du mur, sur vos cales, puis vous pouvez redresser le tout et plaquez l’ensemble conter le mur à l’aide d’une règle de maçon. Le panneau suivant se pose ensuite à côté du premier. Faites en sorte qu’il y a le minimum de joint. Pour que cela soit efficace, votre isolation doit être constante.

               Laissez le tout reposer toute une nuit avant de garnir les joints qui se trouvent entre vos panneaux. Afin de bien remplir vos joints, vous devez appliquer la couche de plâtre à l’aide d’un couteau à enduire. Vous pouvez ensuite poser par-dessus (sur la hauteur), une bande de calicot fait en papier. Après cela, vous devez tout de suite appliquer la deuxième couche d’enduit. Mais cette fois-ci, elle doit être plus fine que la première couche. Laissez le tout sécher pendant 24 heures puis poncez et faites les finitions nécessaires (peinture, papier peint).

L’isolation thermique des sols

               Lorsque vous n’avez pas la possibilité d’isoler par-dessous, faites l’isolation par-dessus. Cela consiste à enlever tout le revêtement de votre sol ou même supprimer une portion de votre dalle. En effet, vous devez vous attendre à ce que l’épaisseur de l’isolant supplémentaire atteigne les 10 cm. Une fois que vous avez pris en compte toutes les contraintes qui peuvent se présenter lors des travaux, vous pouvez choisir les panneaux qui conviennent à votre sol. Je vous conseille de vous tourner vers les panneaux en laine de roche.

               Posez ensuite une bande de désolidarisation sur toute la pièce que vous souhaitez isoler. Une fois fait, vous pouvez mettre en place vos panneaux d’isolation thermique sur le plancher. Pour protéger les panneaux, équipez-vous d’un film polyane que vous déroulerez sur toute la surface à travailler. Pour plus de protection, vous devez le monter sur le bord de la bande de désolidarisation.

               La dernière étape consiste à s’occuper du revêtement de sol. Mais avant cela, vous devez mettre en place un treillis soudé sur vos panneaux, ensuite déversez une chape de ciment. Pour ne pas alourdir votre sol, utilisez les ciments allégés dédiés pour cet usage. C’est uniquement après cette étape que vous pouvez installer le revêtement. S’il s’agit de panneaux en polystyrène extrudé, vous pouvez tout de suite y mettre le parquet flottant.

maison

L’isolation phonique

               Si vous avez opté pour l’isolation phonique d’une pièce, vous devez passer par trois étapes distinctes : l’isolation phonique du plancher, l’isolation phonique de la cloison et l’isolation phonique des fenêtres.

               L’isolation du sol se fera en fonction du revêtement (soit carrelage, soit parquet) ainsi que de la nature de votre support. Pour commencer, vous devez poser les panneaux et installez un treillis pour finir par le déversement de la chape si vous allez y mettre un carrelage. Si c’est un parquet, vous devez mettre en place une laine de verre ou de roche ou encore un revêtement en fibres de bois de 10 mm. De cette manière, vous aurez une isolation phonique parfaite pour votre plancher.

               Pour vos cloisons, prenez quelques panneaux de plaque de plâtre doublée par de la laine de verre ou de roche (10 mm de plaque de plâtre nécessite 50 mm de laine). Mettez ensuite des plots de ciment-colle au dos des panneaux que vous poserez directement contre le mur. Encollez le tout avec un tasseau de bois. Enduisez les petits espaces qui se trouvent entre les panneaux. Posez ensuite la bande de calicot. Laissez le tout sécher environ 24 heures et posez une deuxième couche d’enduit. Laissez encore cela sécher 24 heures ensuite vous pouvez passer à la finition : pose de papier peint ou peinture de la nouvelle isolation phonique de votre cloison.

               Finissez ensuite sur l’isolation phonique de votre fenêtre à l’aide de joints de calfeutrement. Toutefois, si vous le souhaitez vous pouvez aussi choisir des joints de mousse qui s’adaptent à tous types de supports. S’il s’agit d’une porte-fenêtre ou une baie vitrée, je vous conseille de choisir des joints en résine durcissants. Mais avant de commencer les travaux, mettez de l’alcool à brûler sur toute la surface que vous souhaitez isoler.

               Je noterai ici que la liste des matériaux n’est pas exhaustive, vous pouvez remplacer les produits à votre guise. Le coût pour ses travaux peut varier de 15 à 25 €. Toutefois, si vous ne vous sentez pas cap pour le bricolage, vous pouvez toujours faire appel à un professionnel.

One comment

  • François J.

    L’isolation ne doit pas se faire n’importe comment. Tu as raison, si les personnes n’ont pas les capacités pour ces travaux il est préférable d’appeler un professionnel. Toutefois, si je me réfère à tes explications, cela peut être assez difficile, mais avec beaucoup d’application ce sera un jeu d’enfant. Non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *